Faune des Pyrénées: Chevreuil

Proche parent du cerf, le chevreuil n'est pas à proprement parler un montagnard. Nous l'avons pourtant rencontré à la fin de l'hiver à 2200 mètres en pleine neige alors que nous faisions des observations de lagopède. Il colonise l'étage montagnard sous la pression humaine et probablement sous la pression des dominants de sa propre espèce.

RETOUR ACCUEIL> Chevreuil

Chevreuil, brocard, chevrette.   Différence chevreuil, cerf, biche.
Reproduction et utilisation interdites sans autorisation de l'auteur

    Chez les cervidés, à l'exception des rennes, seuls les mâles  portent des bois. Vers le mois de décembre, les plus vieux vont commencer à les perdre. A l'instar du cerf, ils vont mettre plusieurs mois pour les renouveler sous velour. Le rut commence vers la mi-juillet. Le brocard va parcourir alors son territoire à la recherche de chevrette réceptive. Pas de manifestation sonore importante comme chez son cousin, si ce n'est un sifflement de la chevrette s'apparentant au bruit fait lorsque l'on souffle sur une herbe prise entre les doigts. Un phénomène de diapose embryonnaire permet au faon de naître à la belle saison. La naissance de jumeaux est fréquente. Pendant les quelques jours de réceptivité, les femelles vont provisoirement abandonner les jeunes de l'année, qui n'ont que quelques semaines. Il n'est pas rare de rencontrer de jeunes animaux seuls, à cette période de l'année. Les chevrettes vivent en hardes et ont un instinct grégaire. En cas de danger, le chevreuil pousse un genre d'aboiement souvent confondu avec celui du chien. Le danger est signalé également par la dilatation du miroir anal qui constitue une alerte visuelle pour les autres. Les populations ne cessent d'augmenter depuis ces dernières années et on le rencontre maintenant dans des endroits où il n'avait pas vécu depuis bien longtemps. L'absence de culture récente sur cet animal, fait qu'il est souvent appelé improprement "biche" par les agriculteurs des régions nouvellement colonisées. Adulte et en bonne santé le chevreuil n'a pas vraiment de prédateurs naturels dans les Pyrénées où le lynx est absent. Par contre dans ses premières semaines, les prédateurs classiques tels que le renard, l'aigle et les chiens errants prélèvent une part importante des faons. Sa seule protection est l'immobilité qui associée à son mimétisme lui permet de passer inaperçu, la chevrette n'est jamais très loin. Ne faites pas comme les amateurs de Bambi, qui le croyant abandonné, le condamnent en le manipulant ou le ramenant chez eux.