Faune des Pyrénées: Vautour fauve


Deux mètres quatre-vingt d'envergure, le vautour fauve est avec son cousin le gypaète barbu, le plus grand rapace de la chaîne. C'est l'éboueur des Pyrénées.

RETOUR ACCUEIL > Vautour

(Cliquez sur les photos pour agrandissement et commentaire)

 


 Reproduction et utilisation interdites sans autorisation de l'auteur

 
       Il passe de longues heures le plus souvent en groupe, à scruter les montagnes en se laissant planer. Il est souvent alerté de la présence d'un cadavre par l'agitation d'autres oiseaux comme les corbeaux ou les milans. Le premier vautour va décrocher et déclencher une réaction en chaîne de ses congénères vadrouillant dans le secteur. Alors que le ciel paraissait vide, en quelques minutes des dizaines d'oiseaux vont fondre sur la carcasse. C'est l'ouvre boite de la bande, une curée impressionnante va s'opérer, régie par les rapports dominants/dominés. Le cadavre sera nettoyé en une vingtaine de minutes pour une brebis. Il ne restera plus que les os dont se nourrira un autre grand planeur: le gypaète barbu appelé aussi casseur d'os. Les pariades ont lieu en hiver, la couvaison s'effectue dans des parois rocheuses pendant une période souvent enneigée. Les parents élèvent un seul jeune en régurgitant les restes de leurs repas. Depuis sa totale protection, les populations ont atteint un bon niveau au moins sur la partie centrale et occidentale de la chaîne. Rares sont les sorties où nous n'avons l'occasion de localiser ce grand planeur.
Cette augmentation des effectifs semble poser un problème en termes d'occupation des sites favorables à la nidification du gypaète. Une autre conséquence, porte sur la modification du comportement alimentaire de ces charognards. Des observations récentes qui semblent se recouper, relatent des attaques sur des animaux domestiques au moment des mises bas. Ces récits laissent les scientifiques sceptiques.

    Un autre vautour peut être rencontré, plus petit que les deux autres et migrateur: le percnoptère d'Egypte. De manière très exceptionnelle, des observations de vautours moines remontant d'Espagne peuvent également être faites.